Le bijou

Le bijou existe depuis la nuit des temps, je vous épargne donc une leçon d’histoire! Mais en vous rappelant tout de même que l’ornement corporel existe depuis l’ère des dinosaures… Le bijou est à la fois une tradition populaire, un accessoire de mode, un signe d’identification ou de reconnaissance voire le symbole d’un élitisme, d’un rang social, d’une caste ou d’un pouvoir. Il peut être précieux en or, en platine, en argent ou fantaisie (plaqué or, acier…). Quelle qu’en soit la matière, le bijou est un symbole identitaire souvent source de fantasmes dans l’imaginaire collectif, tout le monde a entendu parler du trésor des Templiers, celui de Toutankhamon ou encore le plus sacré, l’Arche d’Alliance (référence à Indiana Jones, oblige!). Le bijou est un marqueur dans les relations humaines par sa représentation dans l’échelle sociale. La quintessence pourrait en revenir à la monarchie, qui par l’opulence de la couronne, généralement composée d’or et de pierres précieuses, représente le pouvoir absolu, sacré, dynastique et millénaire. Les princes et les stars se sont approprié le bijou, « symbole extérieur de richesse », comme on l’entendait en France dans les années 80 sous l’ère Mitterrand où existait une TVA à 33 % sur les produits de luxe. Le bijou ou l’art de la réussite… »Qui n’a pas une Rolex à 50 ans a raté sa vie »…Dixit un publicitaire qui, tiens, heureux hasard, a contribué à faire élire un certain François Mitterrand ! petite anecdote au passage. Dans ces années bling-bling (80), le bijou était ostentatoire et même parfois inélégant mais ces dernières décennies le clinquant à fait place à plus de sobriété, de fonctionnalité et  l’esthétisme…Qu’il soit d’ailleurs précieux ou fantaisie. Les grandes marques de la haute couture ont également contribué au culte du bijou par la création de leurs propres gammes en parallèle de leurs collections de vêtements, mettant ainsi en adéquation leur génie créatif. Ces dernières ont influencé d’essor de la bijouterie fantaisie qualitative par des gammes composées avec style, raffinement et qualité de fabrication. En conclusion, je dirai que le bijou a toujours été, soit un accessoire de mode, soit un bien précieux marqueur d’une époque, d’une vie ou d’un statut social. Quoi qu’il en soit, il est un objet incontournable convoité et quel qu’en soit le prix…Et La Fontaine ajouterait « selon que vous serez puissant ou misérable »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *